La Chine lance officiellement sa propre monnaie numérique

Chine

Le gouvernement chinois travaille sur un projet de monnaie numérique nationale depuis 2014. Cependant, c’est l’annonce de la sortie prochaine de la Libra, la monnaie de Facebook, qui aurait poussé la Banque populaire de Chine à accélérer le lancement de cette monnaie numérique sobrement appelée DC/EP (pour digital currency/electronic payment).

Des premiers essais dans quatre villes

Si le gouvernement a passé un cap décisif en lançant officiellement sa propre monnaie numérique, cela ne représente pour le moment que la première étape d’un déploiement plus large. Des sources internes au parti central auraient laissé entendre que le déploiement de la monnaie à l’échelle nationale était prévu pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022.

Seul un programme pilote sera déployé dans les semaines à venir pour améliorer la monnaie et il ne sera pas accessible à tous. Les Chinois devront encore se contenter des méthodes classiques pour payer leurs achats ou faire leur demande de prêt personnel. Pour l’instant, quatre villes sont concernées par ce programme : Shenzhen, Chengdu, Xiong’an et Suzhou. Des villes importantes économiquement, sans menacer le pouvoir politique en cas de problème.

Une monnaie numérique comme outil de contrôle

La Chine n’est pas la première à s’essayer aux monnaies numériques. La Suède aussi a lancé un programme du même genre il y a quelque temps. Une initiative encouragée par le forum économique mondial pour faciliter et fluidifier les échanges. Les spécialistes, de leur côté, s’interrogent et rappellent qu’une monnaie numérique n’est pas l’équivalent d’une cryptomonnaie.

Effectivement, alors qu’une cryptomonnaie permet de sécuriser un échange sans avoir recours à un pouvoir central et tout en anonymisant les utilisateurs, la monnaie numérique n’offre aucun anonymat et continue à dépendre des pouvoirs qui la contrôlent. La monnaie numérique, aussi pratique qu’elle soit, pourrait donc tout à fait se révéler être un nouvel outil de contrôle puissant.

Un passage obligatoire à la monnaie numérique

Si l’arrivée imminente des monnaies numériques pose certaines questions à travers le monde, les habitants des quatre villes chinoises concernées par le déploiement de cette phase d’essai n’auront pas le loisir de s’interroger. Le gouvernement a annoncé que la moitié du montant des salaires de chaque fonctionnaire sera versée en monnaie numérique.

Dans ces quatre métropoles, à partir du mois de mai, les fonctionnaires n’auront donc pas d’autre choix que de télécharger une application pour percevoir et dépenser la moitié de leur salaire. Pour le moment, il semblerait même que le transfert des fonds en DC/EP vers des comptes bancaires dépendant de monnaies classiques ne soit pas possible.

Laisser un commentaire